Acné à travers l’histoire: ça date pas d’hier!

L’acné est un problème de peau très vieux et qui reste pourtant un des plus communs, causant des  » éruptions au niveau de la peau » ou boutons, sur le visage, le dos, le cou et parfois même les bras.

Ce terme Acné vient du Grec et signifie littéralement « éruption de la peau ».

Depuis la nuit des temps, l’acné a été considéré comme étant une maladie de la peau sérieuse qui peut avoir des effets sévères au niveau de la complexion de l’être humain.

L’acné est d’ailleurs vu comme étant un des problèmes de la peau les plus communs et qui a persisté, depuis les temps les plus anciens. A l’époque, cependant, à cause du manque de connaissances et de recherches, l’acné était considérée comme « contagieuse » et l’on pensait que cette maladie pouvait se transmettre d’une personne à l’autre.

Les historiens ont retracé l’histoire de l’acné à travers les différentes civilisations (Egyptienne, Romaine et Grec)

L’acné et l’Egypte ancienne

Les archéologues ont découvert que même les pharaons d’Egypte essayaient de résoudre ce problème, en mettant en place des efforts considérables.

Cependant, à cause du manque de technologies scientifiques et de recherches, beaucoup de mythes et superstitions étaient liés à la cause, aux signes, aux symptômes et aux traitements de l’acné.

Les anciens Egyptians, par exemple, utilisaient la magie ainsi que divers sorts pour traiter l’acné.

De même, les Egyptiens qui vivaient dans le troisième siècle étaient persuadé que l’acné était causée par le mensonge. Au 14ème siècle, la nourriture ainsi que les boissons étaient mis en cause pour expliquer les crises d’acné.

Pour ces mêmes raisons, les docteurs et guérisseurs de la médecine de l’est demandaient à leurs patients d’éviter la nourriture épicée et les boissons trop fortes. Ce n’est que dans la deuxième partie du 20ème siècle que des progrès significatifs ont été réalisés dans ce domaine.

L’acné et la Grèce antique

Des documents d’époque montrent qu’aussi bien Aristotle qu’Hippocrates ont mentionné ces conditions. Les docteurs Grecs reconnaissaient certainement cette maladie, qu’ils appelaient « tovoot » et qui a été décrite par Aristotle dans ses moindres détails.

Hippocrates a également utilisé ce terme sans jamais donner plus de détails sur le sujet, bien qu’il signifiait que cette maladie était bien connue.

L’acné et la Rome antique

Certains documents ont montré que les Romains utilisaient des bains d’eau chaude ou du sulfure pour diminuer les symptômes de l’acné.

En fait, les historiens décrivent une façon interessante de traiter l’acné dans la Rome antique. Les Romains sont en effet les premiers à avoir créé une solution pour traiter l’acné.

Ils ont découvert que les pores pouvaient être nettoyé avec un mélange de sulfure et d’eau minérale.

Puisque ce mélange permet de réduire le nombre de bactéries qui s’accumulent sur la peau, il était assez efficace. En plus de cela, les propriétés déshydratantes du sulfure permettaient de sécher l’huile qui bouchait les pores.

Et bien que ce soit loin d’être une solution idéale, ce traitement permettait d’améliorer les signes et symptômes de l’acné.

Conclusion

En lisant ce qui se trouve ci-dessus, on peut remarquer que l’acné est une vieille maladie avec une histoire encore plus ancienne.

Au travers des âges, différentes cultures ont utilisé différents traitements pour solutionner ce problème.

Et grâce aux derniers avancements en thérapies naturelles, des produits sains et efficaces sont maintenant disponibles, permettant de traiter le problème de l’acné en profondeur.

Tags :

Pillz.tv est un service bien-être grand public, mis à jour quotidiennement. Notre but est de vous informer, conseiller, et participer à un style de vie commun sain et équilibré.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Pillz.tv
Logo
Créer un nouveau compte
Réinitialiser le mot de passe
Comparer produits
  • Total (0)
Comparer
0